AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ruines du stade de Blitzball [Tidus]

Aller en bas 
AuteurMessage
Warrior of Light
■ Nébuleuse ■
|Parangon de Lumière|

Warrior of Light

Messages : 15
Date d'inscription : 17/02/2011
Age : 33

Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Empty
MessageSujet: Ruines du stade de Blitzball [Tidus]   Ruines du stade de Blitzball [Tidus] I_icon_minitimeVen 18 Mar - 13:01

    De tous les chemins qu'aurais put emprunter le Guerrier pour rejoindre Spira, il n'est guère étonnant qu'il est finalement atterrit sur le territoire de Zanarkand, en endroit connu. Combien d'adversaire avait-il affronter ici ? Combien de fois était-il tombé ? La mémoire était trompeuse et il n'avait pas réellement compter, dans le conflit éternel donc il avait eu bien du mal a fermer la boucle. Au final, il avait tout de même vaincu avec ses frères d'armes et il avait promis de ne pas les oublier. Même si eux l'avait oublié, cela n'avait aucune importance. Après tout, il n'était toujours pas capable lui-même de mettre un nom sur son visage, cette connaissance lui restait totalement interdite et il restait totalement démuni face a cet état de fait. Toutefois, cela ne semblait pas le déprimer outre mesure, bien au contraire, il avançait tranquillement, observant l'étendu du paysage qui s'offrait a lui avec son éternel air neutre. Le guerrier n'avait jamais rien vu de pareil dans son propre monde. Si certains endroit, comme le temple de Chaos, avait naturellement un air sur-réaliste, il découvrait ici quelque chose qu'il n'avait jamais soupçonné jusqu'à présent : un champ de ruine technologique baignée dans le flux des âmes.

    L'image du Zanarkand qu'il avait connu était celle d'un rêve, celle d'un idéal qui était le commun de Tidus et de Jecht. Celle que le Guerrier avait aujourd'hui en face de lui était celle de la réalité, une ville machine rasé par Sin il y a de cela des millénaires. Le parangon de la lumière ne s'en offusqua pas pour autant. Il y avait tant de sentiments, de regret et en même temps d'espoir qui baignaient ici qu'il ne se sentait pas très bien, mais ce n'était pas visible sur son visage. Il sortait du temple épée et bouclier a la main, comme a son habitude, alors que son armure cliquetait a chacun de ses pas, laissant un bruit caractéristique derrière lui. Avec une allure pareil, il était évident que le jeune homme n'était pas un adepte de l'infiltration, cet art existait dans son monde, mais ce n'était pas ce qu'il pratiquait, le laissant a l'un de ses collègues, dont il avait également perdu le nom et donc la trace de l'existence, juste un visage comme preuve...Le Guerrier finirait par les retrouver, il avait confiance et Foi envers la lumière purificatrice qu'il défendait et même le démon l'était pas capable de le détourner de celle-ci.

    En quittant le temple, il senti que l'air devenait plus respirable, les souvenirs étaient toujours présent, mais ils étaient moins fort, moins agressif et moins portant. Le jeune homme restait très curieux de découvrir d'autre facette de cette ville, même si elle n'était que ruine. Il ne se préoccupait pas trop des monstres, car il y avait beaucoup de Mort-Vivant et sa simple présence semblait suffire a les faire fuir au moins le temps de son passage, il n'allait certainement pas s'en plaindre. Les rues étaient difficilement praticable, de nombreuses artères avaient été pulvérisé mille années plutôt et bien que certaine avait été sécurisé lorsque les ruines étaient devenue un site touristique, elle restait dangereuse. Les inscriptions dans la langue de Spira n'était pas nécessairement facile a lire non plus, d'autant plus qu'il ne la connaissait pas, mais l'homme avait confiance et le Paladin de Cornélia se laissa guidée par son instinct qui le poussait vers un endroit en particulier.

    Les ruines du stade de Blitzball, vers quel autre endroit aurait-il put être attiré ? C'était bien normal qu'il se trouve ici puisqu'il s'agissait du seul endroit qu'il avait connu. L'épée gigantesque de Jecht n'était pas présente, mais qu'importe, il s'agissait quand même de ce qu'il recherchait. Il n'y avait aucun doute possible. Il s'avança doucement vers le centre, sachant qu'il venait de trouver une partie de ce qu'il recherchait, puis regarda en bas. Il ne trouva a première vue rien de particulier au fond de ce puits, mais il n'était pas inquiet pour autant, car son instinct lui disait encore une fois qu'il était au bon endroit. Il ferma les yeux, profitant des Furiolucioles présente afin de se faire une meilleure idée de ceux a quoi ressemblait le stade autrefois, a moins que son imagination ne soit réellement capable de reconstruire cette atmosphère féerique. Un stade bourrée a craquer de personnes hurlant leur amour pour ce sport, une musique d'ambiance des plus entrainantes et dix joueurs s'affrontant dans un bassin d'eau très grand, sans problème de respiration, c'était quelque chose d'impressionnant.

    Il ne savait pas réellement quoi en pensé, bien entendu, il ne s'agissait que d'une vision fugace d'un monde qui était alors probablement meilleur que celui d'aujourd'hui. Mais lorsqu'elles atteignent un certain niveau de développement, les sociétés avaient toujours tendance a s'auto-détruire et Spira n'avait malheureusement pas fait exceptions. Toutefois, d'habitude, il y avait une phase de reconstruction que ce monde ne semblait pas avoir connu. Il en saurait probablement plus une fois qu'il aurait visité ce monde et qu'il en aurait appris les mœurs. Le jeune homme n'avait pas l'intention de partir aussi vite, il avait encore des choses a découvrir et deux personnes a retrouvé ici : un couple d'ami qu'il n'avait pas depuis longtemps, a moins qu'il ne les aient quitté qu'hier, il n'en savait rien, mais il finirait bien par trouver la réponse a sa question, il en était certain. Un bruit de pas se fit finalement entendre derrière lui et le Guerrier tourna son regard vers sa source, quelqu'un d'autre était donc ici. Il s'était fait repérer ? Cela ne serait guère surprenant étant donné la lourde armure qu'il portait, mais il restait a savoir s'il s'agissait d'un allié ou d'un ennemi. La menace ne semblait pas particulièrement hostile, aussi il rangea son épée dans son fourreau, ne conservant que son bouclier, appendice défensif qui ne représentait aucune menace pour la personne qui viendrait a sa rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Tidus
■ Admin ■
|Rêve Millénaire|

Tidus

Messages : 97
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 28
Monde : Spira
Classes : Guerrier
Gils : 100

Fiche RPG
Level: 3
HP:
Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Left_bar_bleue1200/1200Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Empty_bar_bleue  (1200/1200)
MP:
Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Left_bar_bleue150/150Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Empty_bar_bleue  (150/150)
Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Empty
MessageSujet: Re: Ruines du stade de Blitzball [Tidus]   Ruines du stade de Blitzball [Tidus] I_icon_minitimeDim 27 Mar - 19:30

Vie et Mort. Un point de départ amenant inévitablement à son arrivée. Chaque humain doit suivre se chemin et aucun ne peut y échapper. Chaque humain… Non. Chaque être ayant reçu le doux baiser de la Vie se devait, à un moment ou à un autre, de recevoir celui de la Mort. Nombre de personne avait tentait d’obtenir le pouvoir suprême, un pouvoir leur permettant de devenir les maitres, mais tous c’étaient inclinés devant la Mort. Personne ne pouvait lui échapper. Ces deux entités étaient là avant les humains et Elles le seront bien après leur fin. Mais un fait nouveau était apparut. Une nouvelle entité qui pourrait bien mettre à mal les Souveraines du Monde et les mettre à son service.

En effet, par un procédé que personne ne comprenait, les morts étaient revenus à la vie. L’Ordre normal des choses avait été troublé. Quelqu’un avait enfreint les règles ancestrales et avait décidé de revenir en arrière. Ainsi ceux qui n’étaient que des souvenirs s’était vu offrir une nouvelle chance. Bonne ou mauvaise chose ? Personne ne pouvait encore le dire, pour l’instant il était certain que la situation était étrange. Comment faire quand on revoit devant nous une personne qu’on s’était habitué à ne plus côtoyer ? Comment vivre à nouveau avec une personne dont on avait surmonté la disparition ? Plus troublant encore, comment faire pour faire de nouveau face à un ennemi ?

Car il ne faut pas le nier, certaine personne était plus agréable morte que vivante. Ainsi même si beaucoup on put retrouver des proches décédé et se réjouir de leur bien étrange retour, d’autre personne plus malsaine avait aussi fait leur retour. Manipulateur, conspirateur, tyran. Partout dans les mondes des gens qui auraient mieux fait de rester mort était revenu. La plupart racontait-on étaient réapparut sur les lieux de leur mort.

C’est donc en suivant le fil grossier de cette rumeur que notre jeune tête blonde était revenue en ces ruines. Vestiges d’une ancienne époque prospère, la Cité de Zanarkand n’était à présent qu’un champ de ruine. Un haut-lieu de souvenir inhabitable hormis pour les furiolucioles. Il y a deux ans, le site sacré était devenu un lieu touristique que nombre d’habitant de Spira venaient visiter pour voir le lieu de pèlerinage des Invokeur. Après avoir pu observer le mécontentement de la Grande Invokeur, les lieux avaient retrouvé leur calme et étaient de nouveau désert. Par respect pour l’histoire cette situation était pour le mieux. Bien que noble comme intension, donner le droit à certaines personnes de fouler cette terre alors qu’ils n’avaient pas effectués de pèlerinage n’était pas respectueux envers les Invokeur et Les gardiens qui s’étaient jadis reposé ici.

A l’entrée de cette place, Tidus était pris de nostalgie. Cela faisait étrange de revenir ici, après tout ce temps. C’était ici que lui et ses amis avaient pris la pleine conscience de leur actes et ce qu’il en découlerait. Amener la Félicité au détriment de la vie de l’Invokeur. Sacrifié la vie d’une personne pour sauver celle de millier d’autre. Dur choix que plusieurs générations avait dû faire et que le groupe de l’Epéiste et lui avaient aussi eu à faire. S’aventurant dans le temple il se remémora tout son voyage. L’étonnement d’abord. Celui de se retrouver dans un monde inconnu où Zanarkand n’était plus qu’une légende. Puis l’émerveillement. Celui de parcourir le monde et profiter de nombreux paysage. En parallèle de tout ça, une émotion bien particulière s’éveilla en lui. Au contact de Yuna il avait développé des sentiments. Il était devenu son Gardien, bien déterminé à la protéger tout au long de son voyage et lui permettre de réaliser son but. Une colère l’avait donc envahit quand il avait appris que en finissant ce voyage, le Combattant emmenait sa bien-aimée à une mort certaine. Mais heureusement il avait trouvé un moyen d’éviter la mort de Yuna. Offrant ainsi la paix éternelle à Spira mais aussi aux Priants qui faisait vivre la Zanarkand des Rêves dont il était issu. Car oui au final, la Star de Blitzball n’était qu’un rêve.

Rêve qui maintenant était devenu réel. Lui aussi par un miracle sans nom avait pu échapper à la Mort. Revenu sur Spira il avait pu à nouveau profiter des joies de ce monde. Et surtout profiter de la présence de Yuna. Pendant deux ans ils ne s’étaient pas quittés. Mais aujourd’hui Tidus avait demandé à être seul pour effectuer une tache bien spéciale. Déposé en vaisseau près des ruines, il était bien décidé à atteindre un point bien particulier. Si les morts étaient revenus à la vie, alors ça ne voulait dire qu’une chose. Jecht était vivant. Ainsi l’ancien Gardien était allait voir sur le lieu de mort de son paternel pour savoir si oui ou non il était bien vivant. Peut être qu’il apparaitrait à un autre endroit. Mais pour l’instant c’était la seule piste dont il disposait. Parcourant les diverses salles de Zanarkand, il arriva sur les lieux où il avait affronté Yunalesca. Personne… Cela ne voulait certes pas dire que le Vieil Homme était toujours mort, il était peut être déjà parti.

« Papa… Où es tu ? »

Question fugace posée au vent. Attendait-il une réponse ? Faisant volte face il sortit du temple et erra dans l’ancienne cité. Ayant vécu son enfance dans la réplique exact de la ville, il connaissait les lieux par cœur. Ainsi peut être porté par l’habitude ou par le destin il se retrouva devant le stade de Blitzball. Enfin plutôt ses ruines. La dernière fois qu’il était ici, c’était encore une ville bercé par la Vie. Une foule attendait son entrée, lui la Star des Zanarkand Abes. Il avait alors commencé un match épique, très vite interrompu par Sin. Suite à cela il avait été envoyé sur Spira. Se rapprochant peu à peu du terrain, il fut surprit de voir une silhouette. Qui donc pouvait bien vouloir venir ici ? Seul notre Héros pourrait trouver un intérêt à les voir car il connaissait l’autre visage du Stade, celui d’il y a mille ans. Réagissant au bruit des pas de Tidus, l’inconnu se retourna vers lui.

« Euh… Salut »

Seuls paroles que Tidus trouva à dire devant la personne devant lui. C’était un jeune homme au regard calme. Enfermé dans une armure brillante, une certaine aura de puissance émanait de lui. Une épée sur la hanche, un bouclier étincelant devant lui, l’Inconnu avait tout l’air d’un Chevalier. Sa tenue ne reflétait qu’une chose : il n’était pas de ce monde. En deux ans, Tidus avait parcourut à plusieurs reprises les nouveaux mondes et il s’était vite rendu compte que les vêtements ou les coutumes différait grandement d’un monde à un autre. Ainsi il était certain que dans cette tenue, ce Chevalier n’appartenait pas à Spira. Bien qu’à première vu il ne semblait pas agressif, le Bretteur resta sur ses gardes, prêt à tout moment à dégainer son épée. Après tout on ne sait jamais…

Ps : Sorry, c'pas génial génial mais faut que je me remette en jambe x)

_________________
Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Tidussignatureii
Revenir en haut Aller en bas
Warrior of Light
■ Nébuleuse ■
|Parangon de Lumière|

Warrior of Light

Messages : 15
Date d'inscription : 17/02/2011
Age : 33

Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Empty
MessageSujet: Re: Ruines du stade de Blitzball [Tidus]   Ruines du stade de Blitzball [Tidus] I_icon_minitimeJeu 7 Avr - 11:07

    Son intuition ne l'avait guère trompé, il savait que c'était ici qu'il devait venir pour avoir une chance de le rencontrer de nouveau. Tout transpirait son aura, sa gloire, il y avait quelque chose qui reliait son âme a ce lieu. En fermant les yeux, même l'espace d'une seconde, l'on pouvait revoir son propre rêve, toutes ses personnes scandant son nom et n'attendant que son entrée en scène. Un sport afin de détendre le peuple, quel monde étrange. Mais le Guerrier en avait vu d'autre, il savait que l'on pouvait trouver la lumière partout, même dans les lieux les plus cocasses ou les personnes les plus surprenantes. Cecil lui-même n'avait t-il pas fréquenter la voie du mal avant d'obtenir ses pouvoirs de Paladin ? Ce sport, le Blitzball, n'avait rien de mauvais. Un peu violent certes, mais jamais de manière méchante et il été défini par des règles bien précises. Il n'y voyait pas une mauvaise chose en soit. Mais il voyait ici une sorte d'extrapolation de ce qu'avait été jadis la civilisation de Lufaine, bien que cela ne ressemblait probablement pas a ceci, mais les expérimentations de Cid afin de crée Garland et les Homoncules ne pouvait pas s'être déroulé sur un monde dont la technologie était aussi reculé que le sien. De la même manière, comment expliquer la présence de sous-marin, ou de machine aussi terrifiante que l'Omega Arma ?

    Le blond n'avait pas tellement changer, pas du tout en fait. Peut-être juste son air, il avait l'air surprit de le voir. Dans ses souvenirs, Tidus avait toujours l'air enjoué et n'était jamais surpris quoi qu'il se passe. S'il croise un allié, il est heureux de le retrouver et de discuter avec lui. Lorsque c'est un ennemi, il est arrogant et persuadé qu'il va pouvoir vaincre par sa seule force, une certitude bien juvénile, après tout, il était encore jeune. Mais c'était justement de ce genre d'homme que la lumière avait besoin, guidé par une volonté inflexible de ne pas laisser les choses empirer encore. Avait-il était jadis comme lui ? Il ne pouvait pas le dire, même son nom lui était totalement étranger. Comme lui, il avait passé ses dernières années en compagnie d'une femme qui prenait soin de lui, mais ils ne vivaient pas pour autant en couple, c'était quelque chose de plus étrange que cela. Les deux situations ne se comparaient pas. Le parangon n'était pas venu animé d'intention hostile, il s'inclina donc en salutation ainsi qu'en signe de respect, comme le voulait la coutume chez lui.


    « Mes salutations, noble guerrier »

    Il se serait bien présenté, mais c'était pour lui une chose totalement impossible. En apparence, il ne se souvenait pas de lui...Il s'y était attendu, mais cela rendait la situation plus complexe a son sens, car il n'y avait plus de connecteur logique et il n'avait plus de raisons de se trouver ici, hormis afin de trouver des personnes apte a se lancer dans ce nouveau conflit qui s'annonçait. Mais il risquait d'y avoir plusieurs barrière, celle du style et de la langue, car Tidus était du genre familier alors que le Guerrier lui employait un langage soutenu digne des temps anciens. Ils avaient déjà passé cette barrière une fois, il serait encore capable de le refaire. Le jeune homme n'était donc guère inquiet a ce sujet. Il se demandait d'ailleurs ce qui avait put mené le jeune blond jusqu'ici, mais un examen attentif des Furiolucioles lui aurait permit de comprendre rapidement qu'il n'était pas la seule personne célèbre ici. Il y avait quelqu'un d'autre, au teint basané, plus âgé, plus musclé aussi, brun avec une barbe, son père, Jecht. Un caractère de dur, mais un bon fond...Tel père, tel fils n'est-ce pas ?

    Tidus n'aurait probablement pas apprécié la remarque mais le guerrier ne la formula pas. Inutile de l'embrouiller avec quelque chose dont aucuns souvenirs n'étaient ancrée en lui. Cela ne ferait que le troubler inutilement et ce n'était pas ce dont il avait besoin aujourd'hui. S'il finissait par montrer des bribes, alors il l'aiderait volontiers mais pour l'instant, cela ne serait a son sens en tout cas que contre-productif. Ce qu'il voulait, c'était simplement s'assurer que tout se déroulerait pour le mieux. A bien y réfléchir, il était parti sur un coup de tête sans même réfléchir aux conséquences de ses actes, c'était probablement une erreur, mais il semblait s'en moquer car il avait des choses importantes a faire, comme déceler le vrai du faux du retour a la vie des morts. Ce lieu était si imposant et l'odeur même des défunts semblait tant y régner a cause de la présence des Furiolucioles qu'il était peut-être finalement un bon point de départ. Garland...Il allait probablement encore revenir. Peut-être que Tidus avait put le croiser. Cela lui faisait de plus une bonne excuses pour une raison de sa présence ici, il savait que la question finirait bien par venir un moment et la traque de Garland était quelque chose de bien assez important pour cela.


    « Je m'excuse de vous importunez, mais je recherche un homme, un chevalier dans une lourde armure sombre avec une épée géante et une cape violette. L'auriez vous croisez en ce monde par hasard ? »

    Toujours aussi bien élevé mais la question était importante. Si Garland n'était pas ici, le voyage allait surement reprendre. Mais en même temps, peut-être que Tidus recherchait quelqu'un que le Guerrier aurait put croiser avant de partir de son propre monde ou dans ses pérégrinations au travers les différents qui étaient maintenant accessible. Cela agrandissait grandement sa tâche de Guerrier de la Lumière, mais ce n'était pas non plus ce qui était capable de l'inquiéter outre mesure. Après tout, c'était son rôle d'apporter la douce lumière la ou l'ombre était menaçante. Si quelque chose n'avait jamais chez lui, malgré son amnésie, c'était bien le sentiment d'avoir une mission envers et contre tout, ce sentiment qu'il gardait au plus profond de lui-même et dont le cristal qu'il portait en permanence sur lui était une preuve irréfutable. Même si Garland n'était pas son objectif principal, il avait le sentiment qu'il s'agissait d'un maillon de la chaine. Celui-ci avait toujours tendance a joindre ses forces au entités maléfique de destruction, étant avant tout intéresser par le pouvoir et la destruction. C'était deux notions souvent lié chez les despotes, alors il n'en était pas si surpris que cela dans le fond...

    [T'inquiète pas, c'était nickel]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ruines du stade de Blitzball [Tidus] Empty
MessageSujet: Re: Ruines du stade de Blitzball [Tidus]   Ruines du stade de Blitzball [Tidus] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ruines du stade de Blitzball [Tidus]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : Another Story :: » Zone RPG « :: 
Spira
 :: Zarnakand
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit