AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Every Tales Have a Beginning

Aller en bas 
AuteurMessage
Squall Leonhart
■ Dol ■
|Relentless Swordmaster|

Squall Leonhart

Messages : 43
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 32
Monde : Dol / FFVIII
Classes : Guerrier
Gils : 100

Fiche RPG
Level: III
HP:
Every Tales Have a Beginning Left_bar_bleue1200/1200Every Tales Have a Beginning Empty_bar_bleue  (1200/1200)
MP:
Every Tales Have a Beginning Left_bar_bleue150/150Every Tales Have a Beginning Empty_bar_bleue  (150/150)
Every Tales Have a Beginning Empty
MessageSujet: Every Tales Have a Beginning   Every Tales Have a Beginning I_icon_minitimeLun 28 Fév - 21:40

~ Let's begin the tales of Squall Leonhart...

Encore une dure journée qui s'annonçait. 12h et toujours aucun signe de ces fichus portails qui devaient pourtant se trouver à l'endroit même où se situait l'équipe du jeune proviseur de la Balamb Garden University. Cela faisait maintenant plusieurs jours que lui et ses hommes passaient le désert de Centra au peigne fin. Et aucun portail dimensionnel ne pointait le bout de son nez, pourtant la théorie de leur retour était plus que plausible.

Expirant un râle d'agacement, Squall s'assit à terre et scruta les environs afin de voir si ils n'avaient tout simplement pas omis un secteur, mais il était difficile de prendre ses repères lorsque chaque recoin de la zone se ressemblait comme deux gouttes d'eau. Quelque peu abasourdi par ce soleil qui commençait à altérer ses sens, il prit quelques minutes afin de souffler et de se déshydrater, il en avait bien besoin et ses hommes aussi.

Alors que la joyeuse équipe faisait donc une légère pause "ravitaillement", un des leurs parti en éclaireur fut aperçut au loin. Son rythme de marche était plutôt soutenu pour ne pas dire carrément rapide, il agitait les bras frénétiquement et semblait crier quelque chose sans qu'aucun son ne parvienne aux oreilles du groupe de mercenaires. Alors qu'il s'approchait, un bruit sourd retentit. Puis il se tut avant de se faire entendre de nouveau quelques secondes plus tard. Il s'agissait d'un monstre à n'en pas douter et aussitôt le général des Seeds donna l'ordre à ses compagnons de fortune de prendre les armes et d'aller secourir leur collègue. Mais leur avancée fut vite stoppée par un tremblement de terre qui mit tout le petit monde face contre le sol. Le choc fut tellement violent que la moitié d'entre eux s'évanouirent, quant à Squall, il tenta de se relever au plus vite pour évaluer les dégâts. Une faille sismique était visible entre ses jambes et s'étendait à perte de vue. La créature à l'origine de tout ça devait être colossalement grande et surtout non répertoriée, ce qui à la fois était inquiétant et rassurant dans le sens où ils étaient peut être proches du portail.

L'action qui suivit ne dura qu'un laps de temps et pourtant parut éternité aux yeux du manieur de Gunblade. Alors qu'il se dirigeait vers ses compagnons encore sonnés du choc, une deuxième secousse se fit sentir, cette fois ci plus forte que la précédente. Le sol s'écartela sous les pieds des hommes de Balamb qui furent quasiment tous projetés de par les abimes. Squall quant à lui parvint à s'accrocher à un rebord in extremis et à se hisser dans un deuxième temps. Son équipe avait été divisée par deux et les seuls survivants étaient trop agités pour être utiles. Un cri retentit au fond du trou béant et un immense ver des sables en sortit. Sa taille était gigantesque et son corps jaunâtre était entouré d'un halo rouge qui n'inspira rien de bon à notre héros qui préféra la fuite à l'affrontement direct. Il tenta de remotiver ses hommes afin de prendre la poudre d'escampette, mais certains d'entre eux furent stoppés net par la créature qui les avala sans retenue. L'opération semblait être un fiasco, quant tout à coup lors de leur course acharnée, les Seeds tombèrent nez à nez avec le portail dimensionnel. Il s'agissait d'une sorte de porte de lumière ébène qui flottait à quelques centimètres du sol. Son apparence n'était pas très engageante mais dans la situation actuelle, ils ne pouvaient faire demi-tour, le saut dimensionnel était leur seule option de survie. Le ver était sur leurs pas et alors que Squall faisait signe à ses hommes de traverser, ces derniers prirent une décision qu'ils allaient sûrement regretter par la suite.

L'un d'entre eux poussa leur chef dans le portail en lui disant qu'ils couvraient sa fuite, le jeune général tenta tant bien que mal de les en empêcher mais en vain, il avait perdu l'équilibre et fonçait tête baissée dans la porte noire. La dernière image qu'il garda en mémoire de son monde fut ses hommes balayés par la monstruosité, puis le néant total. Un noir profond englobant toute possibilité de lumière. Squall flottait dans les airs et était pourtant compressé, comme dans des bas fonds où la pression est trop élevée. Cette sensation de mal-être ne dura qu'un instant, tout de suite après, le jeune homme fut comme happé par un courant qui l'emmenait vers une lueur qui se dessinait au loin. En l'espace de quelques secondes il fut catapulté hors du portail. Sa chute au sol lui fit perdre connaissance.

Alors que ses rêves le ramenaient auprès de Linoa, le sourire de la belle brune s'effaça alors promptement pour faire place à un hippopotame. Oui vous avez bien entendu... La créature était en train de toiser le jeune Seed qui était allongé sur un lit relativement douillet. La réaction de Squall ne se fit pas attendre, il bondit hors de son reposoir et s'empressa de dégainer sa gunblade qu'il pointa sur son vis-à-vis. Ce dernier effrayé par la réaction du jeune homme poussa un hurlement strident et partit se cacher derrière un meuble. Notre héros en profita pour jeter un bref coup d'oeil à l'endroit où il se trouvait. Il s'agissait d'une maison douillette aux allures rustiques. Il y avait beaucoup de structures boisées et une effluve de soupe aux légumes flottait dans l'air. Soudain la porte de la chambre s'ouvrit et un homme d'âge moyen à la barbe grise apparut. Il était relativement petit et marchait avec une canne, il n'avait pas l'air agressif et c'est avec une voix marquée par les âges qu'il prit la parole.


- Hola jeune homme, veuillez baisser cette lame, cela est très malpoli de menacer la femme qui vous a porté secours.

Femme? Secours? Tout était flou dans la tête de Squall qui baissa son épée et porta son regard sur l'hippopotame qui se dévoilait, sortant de sa cachette. A y voir de plus près, c'était une drôle de bête, mi pachyderme, mi humain, elle arborait une coquette robe et des sourcils légèrement recourbés. Il s'agissait donc à n'en pas douter d'une femelle, mais de là à l'appeler femme il y avait un monde. Quelque peu décontenancé par la scène qui s'offrait à lui, Squall s'assit au sol, se laissant glisser contre le mur, il porta alors sa main au visage et esquissa un léger signe de douleur lorsque ses doigts touchèrent son front.

- Je suis navré, je ne me souviens de rien, où suis je?

La discussion qui suivit fut assez longue pour ne pas être contée dans son intégralité, toujours est il que Squall apprit qu'il était dans une ville nommée Lindblum au sud du continent, il avait été trouvé deux jours auparavant dans les plaines inconscient et couvert de blessures. Alors qu'il remerciait ses sauveurs il décida de faire un tour en ville afin de découvrir où le portail avait bien pu l'emmener. Les étrangetés ne faisaient que commencer.

La ville était comme dans les contes de Dol. Aux frontières de la révolution industrielle, passé et futur s'entremêlaient joyeusement dans un boucan de tous les diables. En plein milieu d'un marché ambulant, Squall déambulait dans les rues, plein de questions en tête. Il devait trouver un moyen de rentrer, mais avant tout il se devait d'explorer les environs et de trouver des solutions à ses problèmes. Est ce que les habitants de ce monde étaient à l'origine des apparitions de monstres sur le sien. Il avait pour devoir de s'entretenir avec le dirigeant des lieux qui pourrait sûrement lui en dire plus à ce sujet, mais il était perdu dans cette grande ville qui devait bien faire le double de Delling City en taille.

Alors qu'il se trouvait dans une ruelle, il sentit une présence derrière lui. Marche rapide, et décontractée qui lui rappelait celle de Zell, il était sur le point de se faire aborder par un inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
 
Every Tales Have a Beginning
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : Another Story :: » Zone RPG « :: 
Héra/Terra
 :: Lindblum
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit